Lorsqu'il y a eu les 35 heures, 4 heures de moins pour une partie de la population, on n'a pas pensé à nous... d'ailleurs pourquoi y penserait-on, puisque ces fainéants de profs ne bossent que 18 heures!

Enfin, le prof qui arrive à ne pas dépasser les 35 heures doit faire un choix: il faut compter, et dès que la 35ème heure arrive: stop: les copies restent là, et on arrête de préparer les cours.

Et les  vacances: "mais vous êtes encore en vacances"? Est-ce que les gens savent que nous sommes payés sur 10 mois répartis sur 12? on s'offre nos vacances d'été. ça remet un peu les pendules à l'heure me semble-t-il...

Alors faire 26 heures, pourquoi pas puisque les instituteurs le font... D'ailleurs je leur tire mon chapeau (même si je n'en n'ai pas...), effectivement ce sont les délaissés, parmi d'autres, de la profession. Alors pourquoi ne pas faire de même avec ces fainéants de profs...
Des heures en plus, c'est, pour la plupart d'entre nous des niveaux en plus: plus de préparations, plus de corrections.
alors certains vont dire que les profs ne bossent pas, tous ont connu celui qui ne bossait pas, mais franchement, je vois des profs qui font tout leur possible avec les moyens qu'ils ont.
26 heures, oui, pour un enseignement de plus en plus bas de gamme, et des profs qui feront le minimum, puisqu'ils n'auront pas le temps de faire plus.

Ne parlons pas non plus des conditions d'enseignement, des 1/2 groupes que l'on supprime (économie), des élèves de plus en plus respectueux (n'est-ce-pas... je rigole....), et des charges de travail qui s'alourdissent (livret ceci à remplir, compétences cela, b2i, etc.......................).
De plus en plus d'élèves à gérer en 3ème, mais qui ne veulent pas y être, donc qui ne font RIEN. Encore la faute des profs. J'invite ceux qui le veulent, à gérer une classe de 3ème, avec 2 ou 3 élèves (et oui, je râle mais en plus je suis dans un collège privilégié), seulement 2 ou 3 élèves qui ne font strictement rien, qui n'ont pas de cahier, et qui gênent. Et surtout il ne faut pas les exclure du cours...

C'est un peu désordonné, car il me vient plein de choses en tête... et lorsqu'on est prof principal, l'obligation de faire des heures de vie de classe toute l'année: pour préparer les conseils, pour préparer l'orientation, pour choisir un nom pour notre classe et faire faire une affiche aux élèves.
Organiser des sorties, car les parents sont demandeurs... ça se fait comme ça, en 2 minutes chrono... Et nos enfants dans tout ça? et bien à la place de vérifier leurs devoirs, on corrige ceux des autres.

Alors effectuer 26 heures, pour être payé 25% de plus (en plus d'être fainéants, nous ne savons pas calculer...), une façon d'économiser sur notre dos, et de ne pas embaucher... voilà une mesure contre le chômage. Mais au moins on aura bouffé du prof....

J'allais oublier, n'avait-il pas dit, notre président, que ce serait sur la base du volontariat???
Hier soir, il n'a pas parlé de volontariat... oubli... ou mensonge?

En plus, c'est bien, car lorsqu'ils font grève, ça n'embête personne, et puis une journée de grève, parfois la journée la plus légère, ça leur fait 1/30ème de salaire en moins, les profs n'en font pas 2.

Peut être faut-il faire un tour du côté de ceux qui gagnent des fortunes, ceux qui cumulent les emplois: ces sur-hommes qui eux, arrivent à faire plusieurs jobs, ceux qui dépensent frauduleusement l'argent public. Mais là, je suis hors sujet.... bouffons pour l'instant du prof... c'est plus facile.

Alors avant, je riais lorsque certaines personnes me disaient: encore en vacances? mais vous ne travaillez pas aujourd'hui? maintenant je risque d'avoir moins d'humour...

Oh la la j'ai eu le temps d'écrire tout ça, mais c'est parceque je ne bosse pas beaucoup.... bizzz à tous